Sécuriser une piscine : les solutions possibles

Lorsqu’on possède une piscine privée, il est obligatoire de sécuriser ses abords. Le non-respect de cette réglementation est puni par la loi. En effet, c’est important pour limiter les risques noyades. Quelles sont les différentes solutions possibles pour sécuriser une piscine ?

Déployer une couverture de sécurité

Pour sécuriser une piscine, la première option est de la couvrir. Pour cela, vous pouvez opter, soit pour un volet roulant, soit pour une bâche de piscine. Appelé également rideau de piscine, le volet roulant se déroule sur la longueur du bassin, empêchant ainsi les risques de noyade.

Quant à la bâche de piscine, il faut que celle-ci réponde aux exigences de la loi. Ce dispositif doit notamment être conforme à la norme NF P 90-308 afin de garantir la sécurité des enfants ou des animaux se trouvant sur les lieux. La bâche de piscine doit notamment pouvoir résister à la chute d’un adulte pesant 100 kg.

Mettre en place un abri de jardin

L’abri de piscine permet de sécuriser un bassin tout en améliorant le confort de la baignade. En effet, grâce à ce dispositif, la température de l’eau augmente sensiblement. Cela apporte aussi une touche esthétique à votre jardin. Vous avez le choix entre différents types d’abri de piscine. Celui-ci peut être escamotable, coulissant, auvent ou encore télescopique. Le modèle choisi doit répondre à la norme NF P 90-309. Il doit aussi être doté d’un bon système de verrouillage. Renseignez-vous au préalable auprès de votre mairie avant de vous lancer dans l’installation. En effet, une déclaration préalable, voire un permis de construire pourrait être requis.

Installer une barrière de protection

C’est la dernière option qui s’offre à vous. Une barrière de protection conforme à la norme NF P 90-306 doit être déployée autour de la piscine afin de rendre le bassin inaccessible aux enfants. Pour cela, celle-ci doit être installée à au moins 1 mètre du bord de la piscine et mesurer 1,10 m de hauteur. Puis, le portillon d’accès doit être verrouillable. Quant au matériau, le choix est libre. Il faut juste que la barrière ne présente aucun danger dans sa conception. Ainsi, vous pouvez opter pour le bois, le fer, le PVC ou encore l’acier.

Quel que soit le type de dispositif choisi, pour encore plus de sécurité, celui-ci peut être complété par une alarme pour piscine. Il en existe deux types. D’un côté, vous avez les alarmes de détection périphérique qui vous alertent en cas de franchissement d’une certaine limite établie. Et de l’autre côté, vous trouvez les alarmes de détection d’immersion.

Analyser son terrain et choisir l’implantation idéale pour sa piscine
Local technique de piscine : les critères d’une bonne implantation